Les flics me cherchent. Peu importe ce que j’avais fait, les raisons pour lesquelles on peut se retrouver dans cette situation sont de plus en plus nombreuses. Ils ont déjà chopé un pote.

Une voiture en civil avec un gyro sur le tableau de bord me rattrape. Un grand mec en sort et me hurle dessus pour que je m’approche de lui. Vu qu’il est seul et qu’il ne peut pas abandonner sa voiture, j’arrive à m’encourir.

Le temps qu’il ramène ses collègues, je suis déjà un peu plus loin mais les flics ne lâchent pas l’affaire. La voiture de keuf passe, et moi je m’abaisse derrière une autre voiture garée. Près de là, quelques personnes discutent. Ils m’ont vu courir puis me cacher. Ils ont compris et me font signe de rester un instant. D’autres personnes qui m’ont vu courir dans une autre rue viennent voir et m’indiquent par où les flics sont passés. Soudain, une femme à sa fenêtre nous crie: “ils reviennent”. Je me rabaisse. La voiture passe lentement près de nous pour finalement repartir. On me dit que c’est bon et je m’en vais, content de ne pas avoir été seul dans un moment un peu speed.